• Passer la navigation
  • Accueil
  • Plan du site
  • Politique d'accessibilité
  • Français
  • English
  • Taille du texte : petitTaille du texte : normalTaille du texte : grandTaille du texte : très grand
Logo de SEPB Québec
2013-12-02

Mot du directeur


M. Simon Berlin, Directeur exécutif

Consœurs, Confrères,

C’est avec énormément de fierté et une certaine humilité que j’écris mon premier mot en tant que directeur exécutif du SEPB-Québec.

Vendredi le 29 novembre 2013 a été une journée historique, et pour le SEPB-Québec, et pour la FTQ. Pour la première fois de son histoire, les élections aux postes de président et de secrétaire général de la FTQ étaient contestées lors d’un congrès.

Notre directeur exécutif, mon ami Serge Cadieux, était candidat pour le poste de secrétaire général de la FTQ. Dans une lutte à trois, Serge a récolté 64 % des votes devenant ainsi le nouveau secrétaire général. Daniel Boyer, pour sa part, a finalement été élu par acclamation.

La victoire de Serge est d’autant plus importante et historique puisque le SEPB-Québec, avec ses 15 000 membres, est la 9e plus importante organisation syndicale affiliée à la FTQ qui compte 600 000 membres répartis dans 37 organisations affiliées. Que l’’un des nôtres soit élu à la Direction de la FTQ est tout un exploit dont nous pouvons toutes et tous être extrêmement fiers.

Serge et moi avons été embauchés à quelques semaines d’écart il y a maintenant 30 ans. Ensemble, nous avons fait plusieurs batailles et avons vu le SEPB-Québec grandir, trouver sa maturité et prendre sa place au sein du mouvement syndical. De la création du SEPB-Québec en 2003 à la fondation de notre syndicat national autonome – lorsqu’on a quitté le syndicat international en 2004 – Serge a toujours été un grand leader du SEPB.

J’aimerais, en mon nom personnel de même qu’au nom de tous nos membres et de nos sections locales, prendre cette opportunité pour à la fois féliciter Serge pour son élection au poste de secrétaire général de la FTQ et aussi remercier tous ceux et celles de notre organisation – militantes et militants, membres du comité exécutif, conseillères et conseillers, employées et employé de soutien – ainsi que tous nos amis syndicaux qui ont travaillé si ardemment et contribué à cette journée historique.

Je veux aussi remercier Serge pour la trentaine d’années qu’il a donnée à notre organisation, pour son dévouement et son acharnement à défendre nos droits et faire avancer non seulement notre syndicat mais l’ensemble du mouvement syndical vers un monde meilleur.

Il quitte le SEPB mais son travail n’est pas terminé pour autant car de nouveaux défis l’attendent à la Direction de la FTQ. Daniel Boyer, le nouveau président de la FTQ, et Serge Cadieux, le nouveau secrétaire général de la FTQ (l’équipe Boyer-Cadieux), ont été élus par les quelque 1 500 déléguées et délégués sous une plateforme à trois volets : Éthique et intégrité, Fierté d’être syndiqué et L’action politique au profit de tous. Je suis convaincu qu’ils vont « livrer la marchandise ».

Félicitations à Daniel Boyer et Serge Cadieux!

Nous commençons une nouvelle page de notre histoire.

D’entrée de jeu, j’entends mettre de l’avant une direction collégiale. Je serai assisté dans mes fonctions exécutives par mon ami Pierre Gingras, premier directeur exécutif adjoint, et nous entendons rechercher le plus large consensus possible avec l’exécutif et le personnel du SEPB-Québec.

C’est tous ensemble que nous travaillerons dans le meilleur intérêt du SEPB-Québec.

Ensemble, tout est possible.

En toute solidarité,

Simon Berlin,
directeur exécutif du SEPB-Québec



Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange