• Passer la navigation
  • Accueil
  • Plan du site
  • Politique d'accessibilité
  • Français
  • English
  • Taille du texte : petitTaille du texte : normalTaille du texte : grandTaille du texte : très grand
Logo de SEPB Québec

Nouvelles

2014-04-11

La FTQ commente le résultat des élections « La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec lance un appel : fini le dénigrement, mettons-nous au travail ! » – Daniel Boyer, président de la FTQ

Montréal, le 7 avril 2014. – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), tout en déplorant le climat malsain dans lequel s’est déroulée la campagne électorale, prend acte des résultats et invite maintenant les parlementaires à mettre leurs différends de côté et à travailler ensemble afin d’améliorer le modèle québécois.

Du pain sur la planche

« Les nouveaux élus doivent maintenant se mettre à la tâche. À la FTQ, nous souhaitons vivement que certains projets de loi mis de côté soient rapidement repris et mis aux voix. Je pense, entre autres, au projet de loi permettant de mourir dans la dignité. Il faut également que le nouveau gouvernement protège et améliore le français comme langue de travail, revoit les redevances minières, consolide le réseau des centres de la petite enfance (CPE) et qu’il poursuive les échanges sur les régimes de retraite à prestations déterminées dans le secteur municipal.

« La nature distincte du Québec, ajoute Daniel Boyer, ne repose pas seulement sur ses caractéristiques identitaires, comme la langue ou la culture. Elle est intimement liée à l’existence de services publics universels et gratuits, à une protection sociale adéquate pour tous et toutes et à ce que l’on appelle le modèle québécois.

« Je pense ici à l’accès à des régimes d’assurances multiples comme l’assurance-maladie, l’aide sociale, l’assurance parentale et même l’assurance automobile. Je pense aussi au système de relations de travail et à nos droits démocratiques, que certains voudraient voir fondre comme neige au soleil. »

Prochain budget

Le président de la FTQ est clair : « Plutôt que de s’enfoncer dans des politiques d’austérité nocives, le budget qui sera présenté incessamment doit prendre un tournant décisif. Il doit mettre de l’avant des mesures qui dépassent les intentions et s’attaquer concrètement à la création d’emplois de qualité et à l’exploitation durable de nos ressources naturelles et énergétiques.

« Enfin, le prochain gouvernement doit mettre à son ordre du jour une rémunération compétitive dans le secteur public, des mesures de conciliation travail-famille, l’assurance de la santé et de la sécurité dans tous les milieux et la protection des droits du travail. »

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Permalien
Liste des nouvelles
Propulsé par Édimestre PlusMCLe logo d'Édimestre Plus : un "e" blanc dans une croix orange